Top 5 des préjugés sur les couches lavables

préjugé couches lavables

Aujourd’hui, on brise la glace sur vos préjugés !

On vous fait un top 5 des préjugés sur les couches lavables. Des plus farfelues aux plus ancrées dans nos esprits, et on vient casser tout ça.

Préjugé n°1 : Faire bouillir les langes

Les couches lavables ont bien évoluées depuis quelques années.

Côté design ou côté entretien, rien à voir avec le « bon » vieux temps ! Maintenant, le lavage des couches lavables est beaucoup plus simple et moins contraignant.

Chez Kokpit on vous a concocté un petit guide de lavage des couches pour vous aider. Plus besoin de faire bouillir les couches, tout passe à la machine !

Notre routine de lavage est pensée pour que les couches lavables s’immiscent simplement dans votre quotidien.

Aujourd’hui, tout est fait pour vous faciliter la vie.

machine à laver
Coût couches lavables

Préjugé n°2 : Ça coûte cher

Oui, les couches lavables c’est un investissement important.

Mais quand on fait une comparaison entre l’achat de couches jetables et l’achat de couches lavables, on se rend vite compte des économies que l’on pourrait faire.

Mais se lancer « dans le noir », cela peut paraître fastidieux au vu du nombre de marques et des différentes familles de couches lavables.

Chez Kokpit, vous louez les couches, cela vous permet donc d’étaler l’investissement et surtout de tester pour voir si le type de couche vous convient ou non.

Faites le calcul : dans certains cas c’est même moins cher que d’acheter !

Préjugé n°3 : Ça consomme trop d’eau

Non, les couches lavables ne consomment pas plus d’eau que les couches jetables, loin de là.

Elles nécessitent effectivement de l’eau pour le lavage, mais les couches jetables en nécessitent davantage pour leur conception.

Au total, de la naissance à la propreté, les couches jetables représentent l’équivalent de 22 000 L d’eau, contrairement à un enfant en couches lavables qui ne consomme que 11 000 L d’eau (production + lavage).
Une différence de 15 000L en défaveur des couches jetables.

Alors, convaincus ?

sac de stockage couches

Préjugé n°4 : Ça sent mauvais

Contrairement à ce que l’on peut penser, les couches lavables ne sentent pas mauvais !

Quand on les entretient bien et qu’on les stocke quand elles sont souillées, il n’y aura pas de problème.

Pour cela, Kokpit prévoit dans ses coffrets un sac de stockage imperméable et étanche pour la maison ou même pour les balades.

Celui-ci peut passer en machine en même temps que les culottes.

Notre équipe a testé ce sac et l’a plus qu’approuvé !

Préjugé n°5 : C’est trop compliqué niveau organisation

Avec un zeste de motivation, les couches lavables ce ne sera pas plus compliqué !

L’organisation, ce n’est qu’une question de routine et de roulement. Avec ce tableau, on vous explique tout.

En effet votre organisation va se baser sur l’âge de votre enfant (donc le nombre de change nécessaire) et la fréquence de lavage que vous adopterez (tous les jours, 2 jours ou 3 jours).

Avec votre location chez Kokpit, l’ajustement de la taille du coffret est entièrement gratuit.

Il ne vous reste maintenant plus qu’à commander le nombre de couches  idéal pour vous et vous lancer dans l’aventure !

Tableau nombre de couches - mobile
Tableau nombre de couches

PS : On ne vous a pas parlé d’un autre gros préjugé concernant les couches lavables : les selles dans la machine à laver. Il fallait bien faire un top 5, mais si ça vous intéresse on en a fait un article complet et c’est par ici : “Beurk, du caca dans la machine ?!”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tache

Changeons le monde une couche à la fois en

logo hamac

#partenaire-officiel

bébé couche lavable hamac

Testez les couches lavables en location :

plus économique et nous vous accompagnons !

éclair
tache
tache

Suivez l'aventure Kokpit - Newsletter

Des conseils en couches lavables, des news de l’aventure et des bons plans zéro déchet

éclair
tache